La Séquestration du Carbone par le Silicium.
 
La Banque de Silicium.

Les Phytolithes et leur rôle dans la séquestration du carbone sont le résultat d'un travail qui a, par le biais de nombreux tests, prouvé qu’un potentiel important existe dans l'agriculture pour augmenter le taux de séquestration du carbone organique, grâce à l'amélioration et au renforcement de la bio minéralisation de la silice dans les plantes.
 
Ce processus naturel dans les plantes peut jouer un rôle vital et important dans la lutte contre les émissions de CO2 et le réchauffement climatique.
• Toutes les plantes herbacées produisent des phytolithes.
• Les phytolithes sont silicifiés, structures de cellules végétales créés par l'absorption de silicium des sols.
• Le Silicium sature la paroi cellulaire des phytolithes de façon à former un verre de type revêtement de «silice opalisé» qui capte le carbone.
• Les phytolithes sont très stables et très résistants à la dégradation, ils peuvent capturer le carbone pendant 35 000 ans
• La silice appliquée aux sols permet une meilleure croissance des plantes, une meilleure performance, croissance, qualité et un meilleur rendement.
 
Une plante avec un taux de silice important peut séquestrer de grandes quantités de carbone.

En ajoutant DIACELLITE-NUTRI, on observe une augmentation spectaculaire de la production de phytolithes dans certaines plantes et cultures. Cependant, dans les cultures, certaines souches sont plus productives que d'autres et permettent une amélioration de la production par le biais de phytolithes agronomie sélective. Il s'agit une réelle opportunité pour la séquestration du carbone sur le long terme dans les cultures saisonnières.

La séquestration du carbone actuel phytolithes mondial, est estimée à 300 millions de tonnes par an avec un potentiel d’augmentation significatif dans le monde avec les engrais. Si l‘on adopte DIACELLITE-NUTRI, les cultures, avec un nombre élevé de carbone phytolithes, auront un avantage énorme sur le marché des matières premières. La séquestration du carbone phytolithes est facile et à moindre coût mesurable et vérifiable. DIACELLITE-NUTRI s'emploie à faire cette séquestration.

Les espèces végétales utilisées pour capturer le carbone phytolithes sont:
• les légumineuses fourragères (trèfles, sous-trèfles, etc.)
• les pâturages et les mauvaises herbes graminées (gazon, stipe à feuilles dentées etc).
• les cultures (orge, millet, riz, sorgho, maïs, blé, canola, etc.)
• Autres végétaux (plantes herbacées, blé en herbe, atriplex, roseaux, etc.)

La quantité de carbone phytolithes dans une infrastructure seule n'est pas importante, mais sur plusieurs année et sur des milliers d‘hectares de terres cultivées, une banque de carbone non négligeables va se créer.

La terre a besoin d'être protégées ou réhabilitées (sol par exemple ou sulfate acide touchés, zones humides) pour les cultures. En effet, avec la croissance démographique, le monde a besoin de manger et il est donc nécessaire de séquestrer le carbone.

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 02/08/2015